dans Société

Football – N’Djomon Privat, la pépite ivoirienne de Thaïlande

N’Djomon Privat Valéry est un  footballeur ivoirien, né en 1991 à Agboville, évoluant depuis 2010 en 2e division du championnat thaïlandais. La saison dernière, il a inscrit 13 buts avec le club Ayutthaya FC, en tant qu’ailier droit et polyvalent. A quelques jours de l’ouverture de la saison, il s’exprime sur son ambition et surtout ses rêves avec les Éléphants de Côte d’Ivoire.

N’Djomon Privat Valéry, footballeur ivoirien, évoluant en 2è division en Thaïlande (avec son aimable autorisation)

Bonjour Privat, quelle est votre actualité en ce moment ?
C’est la reprise. Je suis en pleine préparation avec mon club, Ayutthaya FC, pour commencer le championnat de 2e division le mois prochain. Ça me fait deux saisons maintenant avec eux. Nous avons raté la montée en 1ère division l’année passée.

 

Justement quels sont vos rapports avec la direction de ce club ? Sont-ils satisfaits de vos prestations ?

La direction est très satisfaite du boulot que je fais. Le coach me donne beaucoup de responsabilité. Ce qui m’encourage à fournir beaucoup d’efforts.

N’Djomon Privat Valéry, ailier droit d’Ayutthaya FC (avec son aimable autorisation)

Pour la prochaine saison, quels sont les points sur lesquels vous comptez mettre l’accent ?

L’objectif c’est la montée en Première Division, rien  que ça !

Vous reconnaissez quand même que le football est un sport très récent en Thaïlande !

Oui effectivement c’est un sport récent ici. Mais il faut reconnaître que le championnat a un bon niveau.

Justement, comment le public accueille ce sport ?

Il aime bien le foot. Les stades font le plein à chaque rencontre !

Et pour vous africain, on imagine que l’intégration dans ce pays asiatique est parfois difficile, vu la différence de langue et de culture….

Très difficile ! La langue est franchement dure à parler. Tout est difficile. Mais nous sommes des professionnels. On est déjà préparé à ce genre de situation. Cela fait partie des préparations mentales du sportif.

N’Djomon Privat Valéry, rêve de jouer avec les Eléphants de Côte d’Ivoire (avec son aimable autorisation

Le rêve de tout footballeur est de jouer aux championnats européens. Dans quel club vous imaginez votre futur ?

Arsenal FC est mon club de rêve parce que j’aime le bon football. Je cherche toujours à quitter la Thaïlande pour l’Europe parce que le vrai football se trouve en Europe. Et je reste disponible pour tout agent qui souhaiterait collaborer avec moi.

Parlons maintenant de votre parcours en Côte d’Ivoire, notamment à Abidjan….

C’est par le biais d’une connaissance que j’ai rejoins la Thaïlande, en passant par l’Inde, car je n’ai pas obtenu un visa direct. Une fois en Inde, j’ai entamé les démarches pour le visa thaïlandais. C’est ainsi que je suis arrivé ici. Pour intégrer un club, j’ai passé un test avec d’autres ivoiriens. Dieu merci j’ai été retenu. Au début c’était très difficile, mais par la grâce de Dieu les choses ont commencé à rentrer dans l’ordre. J’ai pu m’adapter à la langue et à la nourriture. Je me suis d’ailleurs fait de nouveaux amis ! En 2010 j’ai passé 4 saisons avec Gulf Saraburi. Ensuite je suis allé à Al Seeb Club à Oman où j’ai fait une saison. Je suis revenu en Thaïlande l’année dernière avec Ayutthaya pour deux saisons.

La Fédération Ivoirienne de Football (FIF) traverse une crise à la suite des multiples échecs des Eléphants de Côte d’Ivoire sur l’échiquier international. Quelle est votre regard sur cette situation ?

Je pense qu’il faut mettre l’accent sur la formation des joueurs notamment dans les académies à l’image de l’Asec Mimosa. Il faut également faire confiance aux autres footballeurs évoluant sur d’autres continents tels que l’Asie. Je reste disponible pour apporter ma contribution au football ivoirien. C’est aussi un rêve de jouer pour mon pays ! »

Lama

Réactions

Commenter