dans Actu'web, Politique, Société

La reprise après trois semaines de grève

Chose promise, chose due. Les fonctionnaires ont repris le chemin du travail après trois semaines de grève qui avaient paralysé la vie socio-économique de la Côte d’Ivoire. Ce lundi 30 janvier 2017, nous avons sillonné quelques établissements scolaires d’Abidjan. Le constat est net et clair : les élèves, le corps enseignant et le personnel administratif sont tous à leurs postes.

De l’institut Loba à l’institut Soma Samaké dans la commune d’Adjamé, chefs d’établissements, enseignants et élèves étaient tous au rendez-vous. Écoutons quelques directeurs d’études. « Effectivement les cours ont bien repris ce matin dans mon établissement. Tous les professeurs ont répondu présents. Les élèves aussi sont venus massivement. Nous sommes en attente du nouveau calendrier scolaire annoncé par Madame la ministre » a indiqué Gnian Rodrigue. « Depuis la levée du mot d’ordre de grève par les syndicats de la fonction publique, depuis ce matin (lundi 30 janvier NDLR) nous avons repris sans souci majeur. Les enfants même étaient très heureux de reprendre les cours. Parce que passer 3 semaines à la maison était difficile et pour les élèves et pour leurs parents. Ce matin très tôt et avec beaucoup d’enthousiasme, on a salué le drapeau très tôt. Et on a commencé les cours » s’est félicité pour sa part, Siriki Salio, directeur des études d’un lycée.

Une reprise qui est appréciée par les apprenants. En témoignent quelques réactions. Zamblé Bi Bedel est élève en terminale D : «  je confirme que nous avons commencé les cours ce lundi 30 janvier. Je suis content car cela fait 03 semaines que nous sommes à la maison. Cela nous a pénalisés, même les professeurs en parlaient. Nous sommes en retard sur le programme. Donc on doit aller vite pour rattraper le temps perdu ».

Les élèves appellent les acteurs du système éducatif à veiller au grain afin de sauver l’année scolaire. Dally N’guessan Romaric : « je lance un appel à l’Etat pour qu’il accorde aux enseignants ce dont ils ont besoin pour qu’on puisse achever les cours et passer nos examens de fin d’année et les réussir avec brio. Je demande au gouvernement qu’il puisse régler cette affaire parce que nous aimerons aller à l’école. Cela y va de notre avenir »

Notons que le mot d’ordre de grève des fonctionnaires est levé pour un mois en vue de donner une chance aux négociations avec le gouvernement.

Lama

 

Réactions

Commenter